Et si la seule véritable création de valeur des organisations était le bonheur -La prise de conscience que la performance des entreprises ne peut être réelle et durable que si elle fait émerger des fonctions telles que « responsables du bonheur » ou « animateur de personnes ». Pour Pierre Yves Gomez professeur de gestion à l’EMLYON Business School, elles  » ambitionnent de gérer les salariés comme des individus singuliers, dans un esprit de start-up, où l’autonomie personnelle, le désir de participer à un projet collectif et le plaisir qu’on y prend sont considérés comme les trois motivations qui rendent heureux les collaborateurs« .

Le reporting intégré recherche la création de valeur d’une organisation à travers un prisme plus large que celui de la finance, en prenant en compte les capitaux environnementaux, sociaux, sociétaux, intellectuel, humain… Ce travail permet une nouvelle vision de l’entreprise, celle-ci n’est pas uniquement créatrice de valeur financière mais elle créé du « bonheur » pour ses dirigeants, pour ses collaborateurs, pour ses clients, pour ses partenaires et pour la société civile dans son ensemble.

En savoir plus sur notre vision du reporting intégré

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

    *